Investissements - Véhicules de placements


REEE – Régime enregistré d’épargne-études

Le REEE vise pour sa part à favoriser l’épargne en vue de financer en tout ou en partie les études postsecondaires du ou des bénéficiaires. Contrairement au REER, le souscripteur ne peut déduire les souscriptions de son revenu imposable. Toutefois, les cotisations au REEE donnent droit à une subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE). De plus, un incitatif québécois à l’épargne-études (IQEE) peut être accordé. Le gouvernement verse alors un montant dans le régime en fonction de votre cotisation et de vos revenus.

La cotisation maximale permise dans un REEE est de 50 000$ par enfant à vie, sans aucun plafond annuel. Le gouvernement accorde une subvention correspondant à 20 % de la cotisation versée, jusqu'à concurrence de 500 $ par année (1 000$ si l'on dispose de droits inutilisés) et de 7 200$ à vie.

Tout comme le REER le rendement effectué à l’intérieur d’un REEE est à l’abri de l’impôt et ne sera imposé qu’à la sortie.

Il est possible d'établir un REEE familial pour plusieurs enfants et de verser des cotisations au nom de chacun d'eux, à condition que les bénéficiaires soient liés au souscripteur par des liens parentaux ou par adoption.

 

Retour aux services d'investissements